Vous connaissez Ève de Adam mais connaissez vous cette Ève ? 🍎

Aujourd'hui, on vient vous parler de ce tableau mystérieux qui s'appelle "Eva Prima Pandora", très mal traduit par "When Eve meets Pandore, naked shit" signé Jean Cousin, Le père.
Capture d’écran 2020-08-20 à 17.34.43.png
Crédits
#ICONIC By the way, ça serait le premier nu de la peinture française !!!
On a voulu vous partager ce tableau pour deux raisons :
RAISON NUMERO 1 :
Ce tableau fait à la fois référence à Adam et Ève mais aussi au mythe de Pandore. En deux mots, le mythe de Pandore raconte l'histoire d'une jeune fille, nommée Pandore, qui vivait dans un monde sans aucun tracas (richesse, bonheur, gentillesse ultime c'est à dire 0 grève et 0 problème de wifi) mais qui pouvait rester tiptop seulement si elle acceptait de ne pas ouvrir "The Box".
ÉVIDEMMENT, elle ouvre la boîte (curieux comme on est, on l'aurait tous fait) et elle découvre que la boîte renferme tous les maux de la terre dont la pluie, la guerre, la vaisselle sale, les pervers narcissiques...etc.
C'est donc un tableau biblique et mythologique à la fois sur deux femmes qui se sont montrées trop curieuses. Avec d'un côté, Ève avec la pomme et d'un autre côté, Pandore avec "what's in the box".
Si le coeur vous en dit, vous pouvez repérer les indices qui en font un tableau 2 en 1 : la tête de mort, le vase qui représente la boîte de pandore (vase = plus stylé qu'une boîte selon Jean Cousin, Le Père), le serpent, la petite branche de pommier
RAISON NUMBER 2 :
On a eu moultes et moultes problèmes pour identifier le père de cette oeuvre.
La paternité de l'oeuvre a été d'autant plus épineuse à déterminer qu'il existe un Jean Cousin Père de Jean Cousin, d'où l'appellation d'origine contrôlée "Jean Cousin, le Père".

Une oeuvre à voir et à revoir à la galerie du Louvre !